Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire : quelles astuces?

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire : quelles astuces?

dans Mieux comprendre


"C'est du gâchis!". Cette phrase lourde de reproches a hanté notre enfance. A l'adolescence on se moquait copieusement de nos parents et de leur rengaine. Pourtant aujourd'hui, force est de constater qu'on a grandi et pris conscience que les ressources de notre planète ne sont pas éternelles. Résultat : on n'aime pas du tout le gaspillage en général, et le gaspillage alimentaire en particulier.

Je ne suis pas une adepte des journées mondiales de quoi que ce soit. C'est comme si on avait besoin de ça pour y penser, et que le reste de l'année on pouvait faire n'importe quoi. Malheureusement il y a du vrai : il faut bien se contraindre à faire attention. C'est une occasion d'échanger quelques astuces avec vous.

Astuce #1 : les menus

Faire ses menus pour plusieurs jours permet d'anticiper les courses et d'acheter au plus juste. Vous n'êtes pas obligé de rester bloqué dans ce que vous aviez prévu. Si au lieu du gratin de pâtes vous avez envie de salade, intervertissez les plats d'un jour à l'autre. L'essentiel c'est d'avoir prévu ses courses et de ne pas avoir à se casser la tête pour préparer chaque repas.

Astuce #2 : le congélateur

Faites la part belle aux plats dont vous pourrez congeler les restes. Ca fonctionne parfaitement pour les plats mijotés : boeuf bourguignon, osso buco, joue de boeuf aux carottes, tajines, paupiettes, soupes. Et vous serez bien heureux de ressortir vos trésors le jour où vous manquerez d'inspiration et/ou de temps.

Ne jetez jamais les blancs d'oeuf. Ils se conservent une ou deux semaines au frais, mais vous pouvez aussi les congeler. Ensuite, à vous les meringues, les tuiles, les financiers, les macarons...

Astuce #3 : sublimer les restes

"Ce soir on mange des restes". Avouez que ça ne fait pas rêver. Il y a un petit côté punition. Pour rendre les restes plus appétissants, je vous conseille de les réutiliser dans un plat cuisiné. Par exemple :

  •  des brocolis ou courgettes déjà cuits peuvent être utilisés dans une quiche
  • des lentilles dans une soupe de légumes
  • de la viande cuite dans un hachis
  • des pâtes dans un gratin.

Astuce #4 : utiliser ce qu'on envisageait de jeter

Non mais là on parle quand même de ce qi est mangeable, je vous rassure! Je suis certaine que comme moi, il vous arrive souvent de jeter du pain rassis. Il suffit pourtant de le passer au four puis de le mixer pour obtenir de la chapelure (et c'est autre chose que cette semoule jaune que vous achetez toute faite...).

Pour les légumes, pas grand-chose à jeter non plus : le vert de poireau parfumera une soupe ou un bouillon. Le pied de brocoli est délicieux également en soupe. Les graines de potimarron peuvent être grillées au four avec du sel et des épices et grignotées à l'apéro.

Astuce #5 : le compostage

Pour aller plus loin et recycler certains déchets alimentaires, vous pouvez faire du compostage dans votre jardin. Procurez-vous un simple bac en plastique ou en bois avec un couvercle et alternez les déchets secs (branches, carton) et les déchets humides issus de votre cuisine. Vous obtiendrez au bout de quelques semaines de la bonne terre pour enrichir vos plantations. Quelques interdits cependant : le compost n'aime pas les oignons, l'ail, l'échalote, les agrumes. Pas non plus de viande ou de poisson. En revanche mettez vos coquilles d'oeuf, le marc de café, le contenu de vos sachets de thé.

A chaque ajout il faut brasser le contenu du bac pour l'oxygener un peu. En principe aucune mauvaise odeur n'est à déplorer.

 


Entre les producteurs et vous, il n’y a qu’un clic !

Votre panier comme au marché, depuis votre canapé !

Service client aux petits oignons au 02 32 08 02 84

Satisfait ou Remboursé parce que ce sera toujours trop bon