5 spécialités normandes et leur histoire

5 spécialités normandes et leur histoire

dans Divers


Toutes les régions ont leurs particularités : des fêtes emblématiques, des lieux chargés d’histoire ou encore de délicieuses spécialités culinaires. Nous nous sommes concentrés sur notre belle région, en nous concentrant sur l'essentiel : la gourmandise 100% normande ! Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant 5 spécialités normandes, parfois oubliées.

La teurgouleTeurgoule

Ce fabuleux dessert à base de riz à la cannelle nous vient précisément du Calvados, et aurait été inventé à l’époque de Louis XV, si on en croit la mémoire normande transmise de génération en génération. 

Quel drôle de nom pour un dessert, nous direz-vous ! Eh bien la teurgoule tire son nom du patois régional normand, qui veut dire « tord goule ». Nous n’en connaissons pas les raisons exactes, mais plusieurs rumeurs de village racontent que lorsqu’on prépare une teurgoule, on s’empresse tellement d'y goûter, qu’on la mange très chaude et que l'on se brûle « à s’en tordre la goule ».

Elle ne demande que peu de préparation, seulement un temps de cuisson important. En effet, il faut compter environ 3 heures à feu doux pour que le dessert évolue doucement à la cuisson et qu’il soit bien onctueux. Pour faire une teurgoule, vous aurez donc besoin de temps, mais également de la fameuse jatte en terre cuite : sans cela, abandonnez tout espoir de préparer ce dessert ! Croyez-nous : cette jatte qu’on appelle aussi « terrine » a même donné son nom au dessert, également appelé « terrinée » dans certaines parties de la Normandie

Nous avons demandé à nos anciens de nous partager leur secret : nous avons alors découvert la véritable recette de la teurgoule. Petite astuce : servez-la avec une bonne brioche et un verre de cidre normand pour profiter de toutes ses saveurs !

Le bourdelot normandTarte bourdelot normande

Beaucoup de noms ont été attribués à ce dessert encore trop méconnu : bourdelot, bourdin, bourde... Et pourtant, il est bien loin d'être une erreur !

Cette tarte tire ses origines directement de la Normandie, et plus précisément de la Basse-Normandie. Les habitants préparaient en amont leur pâtisserie et profitaient d'une fournée de pain dans le village pour la faire cuire ! 

La préparation du bourdelot était simple : souvent, on prenait les pommes individuellement (épluchées ou non), et on effectuait un trou au cœur de la pomme afin de retirer la queue et les pépins.

Puis, après les avoir bien nettoyées et séchées, elles étaient déposées au centre d’une pâte assez large pour les recouvrir. Dans le creux de chaque pomme, on déposait une noix de beurre, un peu de sucre et un soupçon de calvados. Puis, la pomme était enveloppée dans la pâte et placée au four.

Chez Potimarron, nous vous proposons de revisiter cette recette qui s'est répandue au sein des familles de la région avec le temps : la tarte boudelot normande ! 

Le camembert rôti

Camembert rôti normandIci, c’est le camembert lui-même qui est la spécialité ! En bon normands, nous nous devions de le présenter dans une recette simple et savoureuse. La légende raconte qu'il aurait été créé au 18ème siècle, par Marie Harel à Camembert, un village du Calvados dont il tire son nom.  

Aux alentours de 1890, une innovation a été capitale dans la notoriété de ce fromage : l’invention de la boîte à camembert. En effet, un ingénieur eut la fabuleuse idée de créer une boîte en bois ronde, permettant de le préserver et de le transporter facilement.

Enfin, il conquit le cœur des Français durant la Première Guerre mondiale, période durant laquelle les fermiers se montrèrent très engagés dans la production du fromage pour les soldats au front, et dans le message d'espoir porté sur leur emballage.

Le camembert a une histoire à la fois pleine de caractère et en même temps très simple. C’est d'ailleurs pour cette raison qu’on vous propose une recette facile, qui le met à l’honneur sans fioriture : le camembert rôti au four, à déguster avec des morceaux de pain à faire tremper.

Les tripes à la mode de CaenHistoire des tripes à la mode de Caen

On a tous déjà entendu parler des tripes à la mode de Caen, mais qu’est-que c’est ? Créée au moyen-âge, durant la période de Guillaume le Conquérant, il se dit que cette recette a vu le jour dans les cuisines de l’Abbaye aux Hommes.

À l'époque, ce plat aurait été créé dans l’idée d’exploiter toutes les parties du bœuf qui n’étaient pas utilisées en cuisine.

Même s’ils ont évolué au fil du temps, les éléments qui composent ce plat sont en fait les 4 estomacs de l'animal : la panse, le feuillet, le bonnet et la caillette. On y ajoute un pied de bœuf, qui vient apporter une consistance gélatineuse à la sauce. 

Reconnues comme étant un plat gastronomique, les tripes font partie de la cuisine traditionnelle normande : il existe même des confréries de tripiers

Elles demandent beaucoup de patience : il ne faut pas moins de 12 heures de cuisson. Lorsqu’on cuisine soi-même les tripes, on y ajoute souvent de l’alcool, mais dans la recette traditionnelle, il n’y a que de l’eau qui compose la sauce. Contrairement aux idées reçues, c’est un plat qui ne contient que très peu de gras, et même plutôt diététique. On peut l’accompagner d’une garniture telle que de la purée ou des pommes de terre sautées, dégustés avec un vin blanc sec ou un verre de cidre bien frais.

Ce plat populaire est si particulier, qu’on vous le propose déjà cuisiné par des passionnés. Vous n’aurez qu’à préparer la garniture et à faire chauffer le tout. À vous la dégustation des tripes à la mode de Caen !

La quiche normandeQuiche normande

Voilà une recette qui promet de réveiller les papilles : la quiche normande ! Si les premières quiches ont vu le jour en Lorraine pendant le Moyen Âge, elles n'ont pas tardé à séduire toute la France. Connue dans toute la Normandie, la composition exacte de notre quiche varie d'une famille à l'autre. Gourmande, inratable et surtout préparée avec des ingrédients 100% normands, elle nous fait tous fondre. Dans la recette signée Potimarron, vous retrouverez :

  • Des pommes, bien de chez nous (choisissez une variété qui se tient bien au four, comme la pomme Braeburn). 
  • De la crème fraîche épaisse et savoureuse comme on l’aime. 
  • Du camembert de caractère pour qu'il apporte une puissance en bouche et un juste équilibre entre les ingrédients. 
  • De l’andouille, et pas n’importe laquelle : celle de Vire, confectionnée dans notre région. Vous pouvez également la remplacer par de l’andouillette charcutière.
  • Et enfin du calvados, dosé à l'œil, mais surtout à la préférence de chacun.

Vous avez maintenant des histoires à raconter pour les prochains repas en famille, et surtout de quoi régaler toute la tribu avec nos 5 spécialités normandes. Bon appétit !

Ne ratez plus nos dernières recettes, livraisons ou encore nos promos du moment en nous suivant sur les réseaux sociaux !



Ne perdez pas de temps en magasin : faites votre marché depuis votre canapé !

Zéro stock : nous commandons seulement ce qui a été vendu.

Soyons solidaires : vous pouvez arrondir le montant de votre panier au profit d’associations caritatives.

Garantie fraîcheur : si un produit ne vous plaît pas, il est remboursé !